SON OBJET :

La réalisation d’une œuvre d’intérêt général concourant à la défense de l’environnement et à caractère scientifique et social.

 

 

Une action orientée principalement sur la promotion de l’agriculture biologique

 

  • Parce que l’agriculture biologique est un choix de société,
  • Parce qu’elle fait confiance à la vie et à la nature, en refusant les solutions mortifères de la chimie,
  • Parce qu’elle appartient à l’économie humaine dont la finalité est la satisfaction de l’aspiration des hommes à une alimentation de qualité, à la santé, à la sécurité, à la préservation de l’environnement, à leur bien-être et à ceux de leurs enfants,

 

C’est pour ces raisons qu’Alpes Contrôles, pour donner du sens à son action, a choisi de faire la promotion de l’agriculture biologique et plus largement d’engager également des actions concourant à la défense de l’environnement.
C’est pour porter ce projet qu’elle a choisi de créer la Fondation Alpes Contrôles.

 

 

 

Un concept intrinsèque aux sociétés humaines : « Donner, recevoir, rendre »

 

« Donner, recevoir, rendre », tel est le triptyque que Marcel Mauss, dans son célèbre « Essai sur le don », considérait comme un des fondements de nos sociétés et qu’il avait mis en évidence en étudiant les civilisations archaïques. Ce concept, «  donner, recevoir, rendre » porté par l’entreprise Bureau Alpes Contrôles dans la Fondation qu’elle a créée, est exempt de tout calcul d’intérêt.

 

L’entreprise donne à ses clients le temps et la compétence de ses salariés pour des missions qui relèvent de l’intérêt public. Elle reçoit en retour des honoraires qui lui permettent de rémunérer ses salariés, et de dégager un résultat financier positif, gage de la pérennité de l’entreprise et renforçant ses moyens. La Fondation lui permet de rendre une partie de ses résultats. Ces dons vont être affectés à la préservation de son environnement et notamment à la promotion et au développement de l’agriculture biologique. L’éthique et l’économie se retrouvent ainsi sur un des socles sur lesquels ont été bâties les sociétés humaines. Le don et le contre-don permettaient de substituer à la violence et à la guerre, des relations harmonieuses entre les hommes.

 

A l’inverse de l’agriculture conventionnelle qui fait la guerre à la nature, l’agriculture biologique prend soin de la nature, des hommes qui la pratiquent, et de ceux qui vont consommer leurs produits.

 

 

Pourquoi la Fondation Alpes Contrôles porte-t-elle spécifiquement son action sur l’agriculture biologique ?

 

 

Avant de commencer l’écriture des livres de notre collection « Vagabondage bio », nous n’imaginions pas combien l’agriculture qui accomplit une mission essentielle pour l’humanité, l’alimentation des hommes, contribuait sur tant d’aspects à la destruction de cette humanité.

 

Les conséquences du mode de production productiviste et de ses implications dans l’économie néolibérale et la mondialisation sont en effet :

  • la dégradation de l’environnement, la perte de biodiversité et la disparition des espèces,
  • les prélèvements excessifs de l’eau disponible et l’assèchement de nappes phréatiques profondes,
  • l’empoisonnement des eaux,
  • les mauvais traitements humains, la spoliation des paysans et les déplacements de population,
  • la misère se substituant désormais à la pauvreté,
  • la dégradation de la santé humaine des travailleurs du secteur et des consommateurs,
  • les malformations génétiques et perturbations endocriniennes et nerveuses,
  • la dégradation des sols et la disparition des terres arables,
  • l’accroissement de la surface des déserts, la déforestation,
  • la disparition de peuples et de civilisations dont la disparition des civilisations rurales dans les pays occidentaux,
  • la ruine des paysans partout dans le monde,
  • la consommation des ressources énergétiques fossiles et l’effet de serre,
  • l’insécurité alimentaire, la malnutrition,
  • la perte des variétés des espèces alimentaires consommées,
  • la maltraitance animale.

 

Cette liste n’est malheureusement pas exhaustive.

 

Nous n’avons nulle intention de jeter l’opprobre sur les agriculteurs conventionnels qui sont les premiers à souffrir des modes de production industriels, qui sont prisonniers des firmes, étranglés par les emprunts, souffrant de maladies induites par les produits chimiques qu’ils dispersent dans la nature et qu’eux-mêmes ingèrent, luttant chaque jour pour leur survie.

 

 

Ainsi vivons-nous dans un âge d’écocide, pris quelque part entre un passé industriel destructeur sans pareil et un avenir incertain qui porte en lui soit le spectre de l’anéantissement soit la promesse d’une démocratie écologique.

Franz J. Broswimmer, Ecocide.

 

 

 

Partout dans le monde, cependant, des milliers d’initiatives pour la préservation des espèces et l’écologie, les droits de l’homme et la paix, sont portées par des hommes et des femmes qui expriment ainsi leur clairvoyance environnementale. Ils contribuent à l’intérêt collectif de l’humanité.

Nous voulons que notre entreprise figure parmi ces acteurs.

 

 

 

TYPES D’ACTION DE LA FONDATION:

 

  1. Aide financière pour la réalisation d’ouvrages documentaires ou généraux de promotion de l’agriculture biologique et des circuits courts dans le domaine agro-alimentaire.
  2. Promotion des techniques concourant à la défense de l’environnement dans les domaines où elle intervient soit par mobilisation de ses ingénieurs soit en apportant son concours à des personnes ou organisations extérieures à l’entreprise.
  3. Soutien à des associations dont l’objet est de promouvoir des actions contribuant à la défense de l’environnement, spécifiquement à la recherche pour l’évolution des techniques de l’agriculture biologique.
  4. Soutien à des associations œuvrant pour le développement du maraîchage et des circuits courts, ainsi que pour le développement des filières locales de production.
  5. Concours financier pour la production de films pour la promotion de l’agriculture biologique et pour la défense de l’homme et de la biosphère.

 

 

FINANCEMENT DE LA FONDATION :

 

La Fondation Alpes Contrôles comme toutes les fondations d’entreprise ne peut recevoir que des financements provenant de l’entreprise, des sociétés apparentées ou des salariés d’Alpes Contrôles ou des sociétés apparentées.

 

GOUVERNANCE DE LA FONDATION

 

La fondation est gérée  par un conseil d’administration composé :

 

  • Pour les deux tiers par les représentants de l’entreprise et du personnel
  • Pour un tiers, par des personnalités qualifiées dans les domaines d’intervention de la fondation